POINTS-CLÉ:


– Encourager à l'échelle internationale une plus profonde connaissance de la structure massive interne et érectile du clitoris et de la nécessité d'une stimulation adéquate et d'un engorgement substantiel de celui-ci (similaire dans un certain sens à l'érection du pénis, mais dans ce cas-ci au niveau interne chez la femme) afin d'obtenir un niveau de sensations et d'intensité optimal (via différents types de préliminaires par exemple en guise de réchauffement, à l'aide de techniques efficaces de massage génital/vaginal avec ou sans lubrifiant, de façon manuelle ou avec un vibromasseur, etc.), rendant ainsi l'atteinte d'un orgasme (voir même plusieurs!) beaucoup plus facilement accessible.

– Prise de conscience de l'importance d'une mise en forme et d'un renforcement des muscles pelviens (à l'aide d'exercices de Kegel par exemple), permettant de jouir d'une sexualité d'une intensité accrue et de prévenir certains troubles pouvant survenir à certains stades de la vie chez la femme (faiblesse du plancher pelvien, incontinence urinaire, prolapsus génital, etc.), tout en encourageant du même coup pour notre part la création et la croissance à travers le monde d'une culture de conditionnement physique de ces muscles sur lesquels peu d'attention est portée à ce jour dans notre société.

– Élucidation de l'énigme du "point G" comme étant ce qui semble être en fait une stimulation et un engorgement en fluide de l'éponge urétrale (pouvant être stimulée de façon indirecte par la paroi supérieure du vagin, stimulant également du même coup les racines internes du complexe clitoridien), pouvant alors par la suite déclencher dans certains cas une expulsion éjaculatoire de ce fluide de nature prostatique (avec, ou même sans orgasme) qui semble varier en partie selon le degré de développement des glandes para-urétrales, le tonus des muscles du plancher pelvien, la force des contractions qui surviennent (de façon naturelle au moment d'un orgasme, ou en "poussant" par soi-même à l'aide de ces muscles), ainsi qu'un nombre d'autres facteurs.

– Exploration des nouveaux territoires érogènes très peu connus situés au plus profond du vagin (les fornix et le cervix), des types d'orgasme vaginaux/utérins extrêmement puissants qu'une stimulation adéquate de ceux-ci peuvent déclencher, de la dimension émotionelle intense de ce type d'orgasmes, ainsi que de leurs différences au niveau du système nerveux à la lumière des travaux de recherche du Dr. Barry Komisaruk.

Bouclez vos ceintures.  L'aventure ne fait que commencer.

__
http://reforme.sexe.org.in/
Email: vincent@mdx.org.in
Phone: 310.526.3755




(Note: pour toute forme de stimulation de parties sensibles à l'aide des doigts, et spécifiquement au niveau interne, veuillez s'il-vous-plait porter une attention particulière sur la propreté et l'état de vos mains et de vos ongles, vous assurant de faire bien attention afin d'éviter toutes formes de blessures.  Ou mieux encore, utilisez des gants de nitrile, qui sont généralement disponibles en pharmacie.)